depuis 2007, Manosanta marche sur un sentier où se succédent mille et une histoires…entre les cafés et les scènes, les aéroports et les rues des quelques pays lointains…et toujours ce balancement qui mixe sans complexes les traditions du Rio de la Plata et les grooves urbains que l’on entend entre l’Europe et l’Afrique…quelque chose comme “nuevos cantes de ida y vuelta”….